Touche pas à mon Auto Entreprise !

J’ai souvent pensé choisir ce statut et j’y pense encore, en me demandant quand cela sera le bon moment.

Il semblerait que ce ne soit peut-être pas le bon moment, car un vent de révolte souffle dans le monde de l’auto entreprise, face aux projets de réforme du statut.

Déjà au mois de décembre 2011, François Hollande parlait de nécessité de révision du statut « François Hollande confirme la position du PS, le régime d’auto entrepreneur doit être revu, pas supprimé. »

Il ne faut pas supprimer la possibilité de « mettre le pied à l’étrier » pour les nouveaux entrepreneurs mais limiter cette phase transitoire dans le temps et à des formes d’entreprises simplifiées.

Cela pourrait sembler légitime, si la situation réelle des personnes concernées permettait effectivement un changement vers un statut fiscal, social et juridique leur permettant de vivre décemment. Mais au contraire ! On peut se rendre compte d’après les nombreux commentaires sur divers sites que pour des milliers de personnes ayant choisi ce statut, c’est la seule et unique solution pour survivre.

Cela concerne des retraités dont les pensions sont trop peu élevées, des mères ayant besoin de temps pour prendre soin de leurs enfants, d’anciens chômeurs dont le monde du travail ne veut plus, des personnes insuffisamment qualifiées pour intéresser les entreprises qui recrutent… Ce sont le plus souvent des personnes pour qui l’auto entrepreneuriat sera nécessaire jusqu’à leur retraite ! Plus qu’un ballon d’air frais, c’est d’abord une bouée de sauvetage, une chaloupe à la mer, qu’il ne faudrait pas transformer en épave dérivant au gré des courants politiques…

Pour d’autres, cela pourrait en effet être un tremplin, lequel aura une longueur pouvant nécessiter jusqu’à 5 années ou plus, pour permettre un atterrissage en douceur vers une autre forme d’entrepreneuriat.

Je vous propose de découvrir cela dans les pages suivantes, et les nombreux commentaires édifiants qui les accompagnent et ne cessent de croître en nombre:
Déjà dans le lien ci-dessus, on peut lire un dans l’un d’entre eux:

Eric
29 mar 2012
09 h 33

La notion de phase de démarrage ne s’adresse effectivement qu’à des entrepreneurs qui pensent (ou qui ont la chance) voir leur activité s’envoler et dépasser les 32K€ de CA en service ou 80K€ en vente.

Personnellement, comme pas mal d’autres en service de conseil, webdesign, je serais déjà bien content d’atteindre les 32K€. ça fait 3 ans et je suis satisfait même avec un CA assez maigre.
L’alternative ?
Je n’en ai plus. Ce serait pire que de la précarité! Peut-être Maison des artistes (à moins qu’on la supprime aussi ?)
Inemployable à 48 ans, mal diplomé (pour les normes actuelles) sans droits Assedic (…)

Ça fait mal, non ?

Dans l’article suivant, sur le site de Gautier Girard, « Le site de référence sur la Création d’Entreprise et l’Entrepreneuriat »:
“Ajustements” du statut d’auto-entrepreneur : le président des artisans veut le limiter à un an !,

Cette page en est à plus de 100 commentaires.

Sur le blog.lefigaro.fr, 10 propositions pour défendre les auto-entrepreneurs.

Le final de ce court article nous parle de résultats financiers : « Le régime de l’auto-entrepreneur a généré 5 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 600 millions de recettes fiscales pour l’Etat. »

Et le témoignage d’un artisan que les Auto Entrepreneurs ne gêne pas :

« lulu008> je suis artisan électricien. Les auto-entrepreneurs ne font pas autant de ‘mal’ que certains le laisseraient croire.
Très rares sont les maîtrises d’œuvre qui souhaitent travailler avec un AE pour la simple et bonne raison que trouver un AE disposant d’une responsabilité civile professionnelle avec décennale relève du miracle.
Ceci étant, pour les petits travaux chez les particuliers, je ne suis pas contre redonner le marché à un AE local car, à vrai dire, ce genre de petits travaux n’intéressent plus vraiment les artisans, les vrais allons nous dire… »

En cherchant un petit peu, on trouve très souvent des témoignages identiques, tendant à démontrer que la concurrence déloyale pointée du doigt pour justifier une réforme est très probablement une fausse bonne raison.
Et si vous étiez désireux de lancer ou de signer une pétition, la Fédération des Auto Entrepreneurs a justement pointé vers cette page : http://www.federation-auto-entrepreneur.fr/petition.php

 » oui j’ai vu, leur titre s’écrit « PETITION » au lieu de PÉTITION… 😉

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publiée. Les champs Nom et Courriel sont obligatoires.